Vous lisez J'ai mon voyage!

Facturer des frais devient la norme



Une nouvelle étude de Host Agency Reviews (HAR) indique qu'aux États-Unis la communauté des agences de voyages est sur le point de voir une majorité de conseillers facturer des frais d’une sorte ou d’une autre,rapporte Travel Weekly.

HAR a publié ce mois-ci son rapport Hosted Travel Advisor 2022, basé sur un sondage mené auprès de 1 492 conseillers. La plupart d’entre eux, 78 %, ont déclaré qu’ils étaient des agents hébergés (des rapports sur les agents indépendants et les employés d’agences sont à venir).

Parmi les conseillers hébergés qui ont répondu au sondage, 49% ont déclaré facturer des frais, une hausse de 9 points de pourcentage par rapport à l’enquête de 2021, dans laquelle 40% ont indiqué facturer des frais.

« Facturer des honoraires professionnels prend de l’ampleur parmi les professionnels du voyage, et pour une très bonne raison », a écrit HAR dans l’étude. Non seulement les consommateurs sont plus conscients de la valeur des conseillers en voyages en raison de tous les changements et restrictions de voyage au plus fort de la pandémie, mais les conseillers avaient besoin de sources de revenus supplémentaires lorsque les commissions se sont taries, a déclaré HAR. En outre, plus tôt cette année, l’ASTA a qualifié la facturation des frais de meilleure pratique et l’a incluse dans son nouveau credo.

Et, mis à part l’expérience et le temps investis dans les affaires d’un conseiller, HAR a déclaré que la mise en œuvre de frais a le plus grand impact sur le potentiel de revenu d’un conseiller.

« Les conseillers hébergés expérimentés à temps plein qui facturaient des frais gagnaient 36 % de plus que les conseillers à temps plein qui ne facturaient pas de frais (38 121 $ contre 24 502 $) », a déclaré HAR.

Dans l’ensemble, 49 % des conseillers hébergés interrogés ont déclaré facturer des frais. Vingt et un pour cent ont indiqué qu’ils facturent des frais de service, qui, selon HAR, sont généralement des frais fixes par transaction ou segment d’un voyage. Un autre 9 % ont déclaré avoir facturé des frais de consultation, qui se rapportent au temps et à l’expertise utilisés pour planifier, rechercher ou réserver un voyage. Un autre 19% a déclaré avoir facturé les deux.

Le nombre de conseillers qui facturent les deux a augmenté de huit points de pourcentage, passant de 11 % à 19 %, l’an dernier par rapport à cette année.

L’étude de RSA contient une ventilation détaillée du type de frais de service facturés par les conseillers en voyages en fonction du produit.

Parmi ceux qui facturent des frais de consultation, 87 % ont dit facturer des frais fixes, 14 % ont dit qu’ils facturent des frais par personne et 6 % facturent des frais horaires (ce total est supérieur à 100 % parce que certains conseillers peuvent facturer plus d’un type de frais). Pour les frais fixes, les plus courants, 99% ont déclaré facturer des frais fixes uniques, 200 $ étaient les frais fixes médians et 65% facturaient des frais fixes variables.

Les deux principales motivations pour facturer des frais : « mon temps et mon expertise en valent la peine » (90 %) et « éliminer les botteurs de pneus (traduction libre : les nagasineux) » (57 %).

Les deux principales hésitations à facturer des frais : « Je ne pourrais peut-être pas attirer de nouveaux clients » (90 %) et « Je pourrais perdre des clients actuels » (57 %).

L’étude de Harr indique que de plus en plus de conseillers vont également commencer à facturer des frais. Trente-deux pour cent des répondants qui ne facturent pas actuellement de frais ont déclaré qu’ils avaient l’intention de les mettre en œuvre au cours de la prochaine année, tandis que 32% étaient incertains et 36% ne prévoyaient pas de le faire.

(Avec Travel Weekly)

Lundi 19 Décembre 2022 - 11:37



Nouveau commentaire :

Merci pour votre contribution ! Votre commentaire sera affiché dans le courant de la journée, après lecture par le webmestre.




Inscription à la newsletter