Vous lisez J'ai mon voyage!

WestJet se retire du Canada atlantique

La compagnie aérienne prend à nouveau des décisions difficiles et élimine le service vers Fredericton, Moncton, Sydney, Charlottetown et Québec et supprime d'autres emplois



Communiqué de Westjet

WestJet se retire du Canada atlantique
Aujourd'hui, WestJet a annoncé qu'elle suspendrait indéfiniment ses activités à Moncton, Fredericton, Sydney et Charlottetown, tout en réduisant considérablement le service vers Halifax et St. John's. Cette suspension élimine plus de 100 vols hebdomadaires, soit près de 80 % de la capacité aérienne dans la région de l'Atlantique à compter du 2 novembre. Les activités à Québec sont également suspendues, et le service à Toronto est retiré. Les détails se trouvent à la fin du communiqué.

« Desservir ces marchés est de moins en moins viable, a déclaré Ed Sims, président-directeur général de WestJet. Depuis le début de la pandémie, nous nous sommes efforcés de maintenir les services aériens essentiels dans tous nos aéroports nationaux, mais la demande en matière de déplacements est grandement limitée par des politiques restrictives, et nous sommes à court d'options avec les augmentations de frais de tiers, étant donné l'absence de soutien propre au secteur. »

Cliquez ici pour visionner le message vidéo du président-directeur général de WestJet, Ed Sims.

Avec l'annonce d'aujourd'hui, tous les vols à destination et en provenance de Moncton, Fredericton, Sydney, Charlottetown et Québec seront interrompus à compter du 2 novembre. On ne connaît pas encore la date de reprise du service. Les invités touchés seront directement informés de leurs options de voyage à destination et en provenance de la région.

Depuis 2003, WestJet a réussi à alimenter la concurrence et à réduire les tarifs dans la région de l'Atlantique grâce à de nouveaux services et de nouveaux itinéraires, en plus de stimuler les investissements dans le tourisme et les entreprises. En 2019, la compagnie aérienne avait ajouté plus de 700 000 sièges par année à la région depuis 2015, tout en créant la possibilité de voyager à destination, en provenance et à l'intérieur de la région selon 28 itinéraires. Depuis 2016, la compagnie aérienne s'est efforcée de faire de Halifax la porte d'entrée de l'Atlantique vers l'Europe en lançant un service transatlantique sans escale vers Londres-Gatwick, Paris, Glasgow et Dublin, offrant ainsi des liens économiques et touristiques essentiels entre les régions. Avant cette annonce, WestJet était la seule compagnie aérienne au Canada à avoir maintenu 100 % de son réseau national avant COVID.

« Nous comprenons que cette nouvelle sera dévastatrice pour les collectivités, nos partenaires aéroportuaires et les WestJetters qui comptent sur notre service, a poursuivi M. Sims. Même si nous demeurons engagés envers la région de l'Atlantique, il est impossible de dire quand le service reprendra sans soutien pour une approche nationale concertée. Nous avons l'intention de reprendre les activités dès qu'il sera possible de le faire sur le plan économique. »

En plus des changements apportés aux services dans le Canada atlantique, WestJet a annoncé aujourd'hui que la compagnie aérienne mettra à pied 100 autres employés de soutien opérationnel et d'entreprise, car les perspectives de reprise à court terme continuent de s'estomper et la demande demeure faible dans l'ensemble de ses activités. Ces mises à pied permanentes ne tiennent pas compte du personnel des aéroports de l'Atlantique visés par l'annonce de la transformation de l'aéroport par WestJet.

WestJet se retire du Canada atlantique

Mercredi 14 Octobre 2020 - 09:00



Nouveau commentaire :

Merci pour votre contribution ! Votre commentaire sera affiché dans le courant de la journée, après lecture par le webmestre.




Inscription à la newsletter