Vous lisez J'ai mon voyage!

Transport aérien régional - La Coopérative de transport régional du Québec (TREQ) lance sa campagne d'adhésion



Communiqué de la Coopérative de transport régional du Québec (TREQ)

La Coopérative de transport régional du Québec (TREQ) lance sa campagne d'adhésion. Dès maintenant, tous les Québécois et les Québécoises sont invités-ées à devenir membres de la coopérative afin de bénéficier des meilleurs prix de liaison entre toutes les régions du Québec et les grands centres comme Montréal et Québec.

Le président du conseil et le directeur général de TREQ, Éric Larouche et Serge Larivière, ont officiellement lancé au cours des dernières heures la campagne de recrutement de membres au coût de 10 $. Ceux et celles qui veulent bénéficier de prix incomparables n'ont qu'à se rendre sur le site web de TREQ à https://treq.ca.

La part sociale de 10 $ permettra non seulement aux membres de voyager, enfin, entre les régions du Québec à des tarifs abordables, mais aussi de profiter d'horaires soutenus et réguliers, comme il est offert dans d'autres provinces du Canada. À titre d'exemple, à partir de 199 $, les membres pourront acheter un aller-retour Saguenay-Montréal, une liaison dans la catégorie des vols courts. Pour une liaison de durée de moyenne, toujours pour un aller-retour, comme Montréal-Baie-Comeau ou Montréal-Rouyn-Noranda, le tarif de départ est de 276 $. Pour des vols plus longs, comme Montréal-Îles-de-la-Madeleine, le tarif d'un aller-retour demeure abordable, à 318 $.

Le président du conseil de la cooopérative, l'homme d'affaires Éric Larouche, de Saguenay, explique que le Québec est rendu là. « Le temps est venu de se doter de cet outil pour le développement économique des régions. » Pour sa part, le directeur général de TREQ, Serge Larivière, qui oeuvre dans le transport aérien depuis 20 ans, ne voit pas pourquoi le Québec ne peut avoir un service de transport aérien inter régional comparable à celui de la province voisine de l'Ontario. Il prend pour exemple des villes comparables comme Timmins, en Ontario, et Rouyn-Noranda, en Abitibi.

« Expliquez-moi pourquoi les gens de Timmins prennent l'avion trois fois plus souvent que les citoyens de Rouyn-Noranda. »

« C'est une question d'offre, de tarifs et de régularité des vols, indique-t-il. Les Québécois ne sont pas moins désireux de prendre l'avion que les Ontariens, mais à 1000 $ pour se rendre à Montréal, et un autre 1000 $ pour sortir du pays, ils préfèrent prendre l'auto. »

La campagne de recrutement coïncide avec la sortie d'une vidéo promotionnelle dans laquelle plusieurs personnalités publiques, telles le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, la mairesse de Saguenay, Josée Néron, le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, et la mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, joignent leur voix à d'autres acteurs socio-économiques pour inviter le Québec à être ambitieux et investir dans son avenir.

Pour Éric Larouche, TREQ est un outil de développement économique et sociale indispensable pour les régions. « Pourquoi les touristes qui atterrissent à Montréal ne pourraient pas se rendre dans une autre région du Québec par avion à un tarif abordable. Deux cents dollars pour l'Euro, le Yen et même le dollar américain, c'est attrayant. À l'inverse, pourquoi les citoyens de Baie-Comeau, que ce soit par affaire ou dans un but récréatif ne pourraient pas se rendre à Québec en peu de temps à un tarif plus avantageux que l'automobile? »

Questionné sur l'objectif de la campagne, Éric Larouche répond : « Nous visons une adhésion massive pour envoyer un signal fort aux décideurs. Le Québec mérite un transport régional à la hauteur des attentes des voyageurs québécois. » Les premiers vols de la coopérative sont prévus pour le printemps à bord d'avions Bombardier, Q-400, d'une capacité de 74 passagers.

SOURCE Coopérative de transport régional du Québec (TREQ)


Mardi 26 Janvier 2021 - 11:06



Nouveau commentaire :

Merci pour votre contribution ! Votre commentaire sera affiché dans le courant de la journée, après lecture par le webmestre.




Inscription à la newsletter