Vous lisez J'ai mon voyage!

République dominicaine : à partir du 15 septembre, une assurance médicale sera proposée aux visiteurs et il ne sera plus nécessaire de passer un test PCR à l'arrivée dans le pays.



Communiqué du minisitère du Tourisme de la République dominicaine

République dominicaine : à partir du 15 septembre, une assurance médicale sera proposée aux visiteurs et il ne sera plus nécessaire de passer un test PCR à l'arrivée dans le pays.
Le Ministre du Tourisme, David Collado, a rencontré ce lundi le conseil d'administration et les anciens présidents de l'Association Nationale de l'Hôtellerie et du Tourisme (ASONAHORES), afin de discuter des modalités et des avancées du Plan de Relance Responsable du Tourisme face à la COVID-19 présenté par le président Luis Abinader la semaine dernière.

Ce plan vise à minimiser les effets de la pandémie et à promouvoir une reprise responsable accordant la priorité à la santé, optimisant le potentiel de création d'emplois et de croissance économique et favorisant la poursuite du développement durable du secteur.

Au cours de la réunion, le ministre David Collado a fait le point sur l'état d'avancement de chacun des piliers du plan annoncé - gouvernance, gestion des risques, communication et soutien économique au secteur privé - et a confirmé que tout se déroulait comme prévu et que chacune des initiatives sera mise en œuvre le 15 septembre 2020.

« Nous avons travaillé à l'identification et à la mise en place de chacun des éléments qui doivent être adaptés et traités afin que le plan puisse être déployé. Nous suivons également un programme de travail en vue de renforcer notre offre touristique à moyen et long terme », a déclaré M. Collado.

Selon le plan, l'investissement dans la promotion et le financement sera de 28 millions de dollars US. Le gouvernement investira également 7,1 millions de dollars dans des programmes visant à garantir les liaisons aériennes, par le biais d'accords avec les compagnies aériennes.

Le plan de relance pour un tourisme responsable prévoit également une flexibilité fiscale, des mesures monétaires, un fonds de garantie, un soutien au crédit pour les petites et moyennes entreprises et la création d'une police d'assurance maladie à la charge de l'État pour les touristes qui pourraient être touchés par la COVID-19.

Voici les mesures ayant le plus grand impact dans ce plan, qui sera mis en œuvre le 15 septembre prochain :

- Aucun type de test ne sera demandé aux voyageurs avant d'entrer dans le pays, ni aucun test massif à l'arrivée, mais des tests rapides seront réalisés de manière aléatoire.

- Un plan d'assistance voyage sera accordé temporairement, gratuitement et jusqu'en décembre 2020 à tous les touristes séjournant dans un hôtel. Ce plan comprend, en plus de la prise en charge en urgence, les tests de COVID-19 et les frais en cas de séjour prolongé.

- Le ministère a déjà lancé le processus de certification du nouveau protocole internationale en collaboration avec Buró Veritas, une entreprise européenne experte en qualité pour le secteur du tourisme

- Vendredi dernier, des réunions ont eu lieu avec la Banque interaméricaine de Développement, afin de concrétiser la mise en œuvre du programme de transfert des risques de crédit, qui vise à élargir le portefeuille du secteur à des conditions favorables.

Le ministre du tourisme a déclaré qu'il travaillera « côte à côte » avec le secteur privé pour parvenir à une reprise complète du secteur, qui génère le plus de devises pour l'économie du pays, et entamer une nouvelle phase en 2021.

Mercredi 2 Septembre 2020 - 09:39



Nouveau commentaire :

Merci pour votre contribution ! Votre commentaire sera affiché dans le courant de la journée, après lecture par le webmestre.




Inscription à la newsletter