Vous lisez J'ai mon voyage!

Les principaux transporteurs aériens du Canada réagissent à l'Énoncé économique de l'automne du gouvernment fédéral



Communiqué du CNLA

Le Conseil national des lignes aériennes du Canada qui représente les plus grands transporteurs aériens du Canada (Air Canada, Air Transat, Jazz Aviation LP et WestJet), a publié la déclaration suivante du président et directeur général Mike McNaney, en réponse à l'Énoncé économique de l'automne présenté aujourd'hui à la Chambre des communes par la ministre des Finances Chrystia Freeland :

Comme le gouvernement l'a déclaré à plusieurs reprises au cours des derniers mois et comme il l'a répété aujourd'hui dans l'énoncé économique, il travaille toujours à l'établissement d'un processus d'aide financière avec les grandes compagnies aériennes.

Ainsi, alors que d'autres pays du monde ont pris des mesures il y a quelques mois pour apporter un soutien sectoriel aux compagnies aériennes, le Canada reste une exception mondiale et est ostensiblement bloqué au stade zéro du processus de planification du gouvernement. Cette absence d'action reflète ni l'importance économique du secteur pour la reprise générale du Canada, ni la nécessité de veiller à ce que les plus grands transporteurs canadiens puissent continuer à être compétitifs sur le plan international.

En raison de la pandémie, le Canada a perdu un pourcentage étonnant de 85% de sa connectivité aérienne, avec des vols considérablement réduits ou éliminés dans toutes les régions du pays, car les transporteurs prennent toutes les mesures possibles pour préserver les finances et rester en activité. Nous constatons que le gouvernement a affecté un budget de 206 millions de dollars à son soutien au transport aérien régional, mais le gouvernement n'a pas encore fourni de détails sur la nouvelle Initiative du transport aérien régional et sur la manière dont cette initiative soutiendra, en pratique, la poursuite des services aériens régionaux.

Les membres du CNLA ont passé des années et investi des milliards de dollars dans la construction de réseaux régionaux et internationaux afin de créer le niveau de connectivité nécessaire pour soutenir des centaines de milliers d'emplois à travers le pays et dans tous les secteurs de l'économie. Ces emplois et ces investissements sont aujourd'hui en train de s'effriter, tout comme la capacité du Canada à établir une voie globale de reprise.

En plus de s'attaquer d'urgence au problème des liquidités, nous avons besoin que le gouvernement fédéral mette rapidement en place un régime de tests clair et efficace dans les aéroports afin de soutenir le redémarrage continu et sûr du secteur et de s'attaquer aux restrictions aux frontières et aux voyages. Les membres du CNLA et nos partenaires aéroportuaires ont lancé des programmes de tests à Toronto, Calgary et Vancouver pour permettre une prise de décision fondée sur la science et les données concernant les mesures de quarantaine et de tests.

Les gouvernements du monde entier ont apporté à leur secteur de l'aviation intérieure un soutien d'environ 173 milliards de dollars US, précisément parce qu'une industrie de l'aviation saine est essentielle à la reprise économique générale. Nous avons également vu des pays tels que le Royaume-Uni adopter une approche scientifique des essais et réduire les mesures de quarantaine.

Alors que d'autres pays continuent d'indiquer clairement la voie à suivre, maintenant que l'Énoncé économique d'automne a été publié, il est temps pour le gouvernement fédéral de suivre l'approche globale et d'agir de toute urgence pour finaliser la voie du Canada en vue de soutenir l'aide financière aux compagnies aériennes, et de faire en sorte que l'aviation puisse soutenir la reprise générale au Canada. Des centaines de milliers d'emplois dans les communautés, grandes et petites, de tout le pays, seront touchés par la façon dont le gouvernement procède.

Mardi 1 Décembre 2020 - 09:37



Nouveau commentaire :

Merci pour votre contribution ! Votre commentaire sera affiché dans le courant de la journée, après lecture par le webmestre.




Inscription à la newsletter