Vous lisez J'ai mon voyage!

Voyager en période de changements climatiques



Petra Herdofer  (photo-Linkedin)
Petra Herdofer (photo-Linkedin)
Compte tenu des changements climatiques qui représentent une réelle menace, un virage vers des voyages plus durables s'opère de plus en plus dans le tourisme. La présidente du Conseil d'administration de l'Office national allemand du tourisme, Petra Hedorfer, met en lumière le comportement actuel des consommateurs ainsi que les possibilités qui se présentent avec le tourisme durable.

Question 1 : Que peut-on entendre, exactement, par changer les valeurs dans un cadre de changement climatique ?

Petra Hedorfer : De nos jours, la protection du climat et l'action durable, ce n’est plus une affaire d’additifs. Car ils imprègnent presque chaque domaine de la vie et, en ce sens, ils affectent également tous les aspects de la vie quotidienne et touchent également tous les aspects du voyage. En plus des expériences de voyage authentiques et individuelles qui sont à l’écart du courant dominant, le désir pour des offres et des hébergements durables, mais aussi pour des moyens de transport respectueux de l'environnement, est de plus en plus fort. En Allemagne, la durabilité est bien ancrée dans la stratégie touristique du gouvernement. Et en tant qu'Office National du Tourisme, nous travaillons à positionner l'Allemagne comme une destination durable dans l’échiquier compétitif international.

Question 2 : Comment la réussite de cette démarche se mesure-t-elle ?

Petra Hedorfer : En matière de standards internationaux, l'Allemagne jouit déjà d'une très bonne réputation en tant que destination de voyage durable. En octobre 2022, nous avons fait appel à IPK International pour la réalisation d’une étude exclusive et celle-ci montre à quel point la Destination de l’Allemagne a pu se positionner comme une marque durable. Lorsque les pays européens sont comparés entre eux, les voyageurs étrangers consacrent à l'Allemagne la 3ème place au chapitre des offres durables. Quant à l'Indice international de Développement Durable, lequel observe les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs climatiques de l'ONU, et bien en 2022, l'Allemagne se classe au 6ème rang.

En plus des particuliers-consommateurs, nous évaluons également, de façon systématique, les voix des leaders de l’industrie et nous y voyons une image tout aussi bonne. Les trois quarts des 280 décideurs d'entreprises touristiques internationales perçoivent l'Allemagne comme une destination durable. Et ils prévoient que la demande pour des produits durables, de la part des consommateurs, augmentera dans les années à venir.

Question 3 : Que faut-il faire pour que les consommateurs reconnaissent l'orientation durable ?

Petra Hedorfer : La chose se produit si nous pensons et agissons à 360 degrés. En tant qu'Office du Tourisme, nous partageons en permanence les dernières données avec les prestataires de services. Ces données concernent aussi bien celles sur les groupes de clients qu’il faut cibler que les tendances en matière de choix de transport. Et ce sont là des éléments fondamentaux pour les fournisseurs. Dans le cadre d'une transformation, le partage continu des meilleures pratiques est également extrêmement important et ce, afin que les responsables du marketing puissent progresser plus rapidement ensemble – et c'est là que nous, en tant qu'Office du Tourisme, agissons comme une plateforme de réseautage et de connaissances. Avec le nouveau slogan "Together we care" (ensemble pour prendre soin), nous démontrons clairement l'approche axée sur les objectifs. En ce qui concerne les particuliers-consommateurs, plusieurs d'entre eux ont déjà l'Allemagne durable à l'esprit. Et cela parce que depuis de nombreuses années, nous faisons la promotion, à l’étranger, des produits certifiés respectueux de l’environnement, du transport public, des vacances à la campagne et de l'inclusion. Et au cours de l'année qui vient de s'écouler et à l'avenir, nous avons mis et mettrons encore plus l'accent sur le climat et le tourisme respectueux de l’environnement dans nos communications de marque.

Question 4 : On pourrait se demander si, dans l’agitation de la crise de l'énergie et de la main-d'œuvre qualifiée, les fournisseurs n'ont pas d'autres défis à relever que de créer des offres durables.

Petra Hedorfer : Sécuriser la prospérité et les emplois - également dans les zones rurales - est inextricablement indissociable de la protection du climat et de l'environnement et ainsi donc également du développement de la société civile et de la population. Tous les acteurs du marché le savent et c'est pourquoi ils travaillent tous en visant cet objectif d'un tourisme à la fois de qualité, durable et respectueux des ressources.

Question 5 : Quels sont les désirs et les attentes des voyageurs d'aujourd'hui ?

Petra Hedorfer : L'image positive de l'Allemagne en tant que destination touristique correspond bien aux intérêts et aux désirs des visiteurs qui voyagent de façon durable. Afin de pouvoir positionner l'Allemagne comme une destination de voyage aussi crédible que durable, une offre encore plus grande de produits de voyage certifiés est nécessaire. Après tout, selon une analyse d'IPK International, la durabilité, la protection du climat et de l'environnement sont des sujets importants, voire très importants, pour 80 % des voyageurs internationaux. Dans ce contexte, environ 40 % des personnes interrogées espèrent un éventail d'offres plus large et plus rentable mais aussi des informations pertinentes relatives à leur séjour. Pour 90 % des personnes interrogées, le désir de combiner un voyage à la ville avec un séjour en région rurale est également fort. Cela permet non seulement de prolonger la durée du séjour, mais aussi de réduire l'empreinte CO₂. Les offres certifiées, la visibilité sur Internet et la promotion des périodes d’avant et d’après-saison sont des facteurs importants pour les fournisseurs.

En tant qu'Office National du Tourisme, nous saisissons continuellement l'occasion de faire le pont entre les motifs de voyage existants des touristes et la durabilité. Je peux illustrer notre approche en évoquant la candidature de nos sites allemands au registre du Patrimoine Mondial à partir de 2023. Car chez les voyageurs en Allemagne, il y a un intérêt extraordinairement grand pour la culture. Si on aborde les voyages entrepris par les Européens dans le monde entier, l'Allemagne est la destination culturelle de voyage No 1. En chiffres, cela représente huit millions de voyages culturels, ce qui correspond à une part de marché de 13 %. Cela dit, il tombe sous le sens de cibler très précisément les visiteurs sur la base de leur intérêt pour la culture et de leur montrer comment ils peuvent assouvir cet intérêt de manière durable. La campagne "51 sites du Patrimoine Mondial de l'UNESCO – Allemagne. Historique. Moderne." vise avant tout à faire valoir le contraste entre le patrimoine mondial historique et la diversité des produits dans les zones urbaines et rurales. Afin d'offrir aux voyageurs du monde entier, non seulement des expériences uniques et authentiques en combinaison avec un séjour en ville et dans la nature, mais aussi des expériences de voyage durable, de nombreuses offres dans le cadre de nos sites du Patrimoine Mondial de l'UNESCO – Allemagne. Historique. Moderne." vise avant tout à faire valoir le contraste entre le patrimoine mondial historique et la diversité des produits dans les zones urbaines et rurales. Afin d'offrir aux voyageurs du monde entier, non seulement des expériences uniques et authentiques en combinaison avec un séjour en ville et dans la nature, mais aussi des expériences de voyage durable, de nombreuses offres dans le cadre de nos sites du Patrimoine Mondial sont accessibles de manière respectueuse du climat et ce, grâce aux transports publics. Notre campagne vise aussi à faire en sorte que les visiteurs trouvent les offres à un tel point attrayantes qu'ils prévoient finalement un séjour plus long - ce qui, là encore, est favorable à une empreinte CO₂ plus faible.

Question 6 : Outre la culture, quelles sont les priorités des voyageurs internationaux en 2023 ?

Petra Hedorfer : Le changement des valeurs des voyageurs internationaux indique clairement à quel point le comportement des voyageurs a changé depuis la pandémie du Coronavirus. Cela démontre aussi que ce comportement s'est désormais clairement consolidé vers plus de durabilité. C'est pourquoi, au cours de l'année qui vient, en plus de la campagne de l'UNESCO, nous allons de l’avant avec deux autres campagnes à forte "orientation verte" qui ont déjà eu, en 2022 et avant, un impact réussi. En 2023, elles seront mises de l’avant avec de nouvelles idées et inspirations de voyage. La première est la campagne de durabilité « FEEL GOOD », qui fait la promotion des offres respectueuses du climat et de l'environnement de manière très ciblée. Quant à notre campagne « Embrace German Nature », celle-ci montre à quel point les paysages de nature d’Allemagne sont diversifiés et uniques et à quel point il est possible d'y voyager en respectant les ressources. Nous sommes impatients d'accueillir des visiteurs du monde entier, qui se joindront à nous pour atteindre cet objectif d’un tourisme durable.

L'Office National Allemand du Tourisme
L'Office National Allemand du Tourisme (ONAT) est le « syndicat d'initiative » national d’Allemagne. Il promeut les activités touristiques de l'Allemagne pour le compte du ministère fédéral de l'Économie et de la Protection du Climat (BMWK), qui lui apporte son soutien en vertu d'une décision du Parlement fédéral allemand. L'ONAT travaille en étroite collaboration avec ses partenaires de l’industrie touristique allemande, les associations et les entreprises en développant des stratégies et des campagnes marketing visant à renforcer l'image positive des destinations touristiques allemandes à l'étranger et à promouvoir le tourisme en Allemagne.

Mardi 17 Janvier 2023 - 11:05



Nouveau commentaire :

Merci pour votre contribution ! Votre commentaire sera affiché dans le courant de la journée, après lecture par le webmestre.




Inscription à la newsletter