Vous lisez J'ai mon voyage!

Transat obtient un financement de 700 millions de dollars du gouvernement du Canada

La procédure de remboursement des voyages annulés du fait de la pandémie commencera immédiatement



Communiqué de Transat A.T.

Transat obtient un financement de 700 millions de dollars du gouvernement du Canada
Transat A.T. Inc. (« Transat » ou la « Société ») a annoncé aujourd'hui qu'elle a conclu un accord avec le gouvernement du Canada qui lui permettra d'emprunter des liquidités supplémentaires maximales de 700 millions de dollars par l'intermédiaire du Crédit d'urgence pour les grands employeurs (CUGE).

« L'accord conclu avec le gouvernement du Canada nous permet de disposer de 700 millions de liquidités supplémentaires, soit la somme dont nous avions besoin pour envisager sereinement l'avenir. Notre bilan solide avant la pandémie et les mesures énergiques que nous avons prises depuis nous ont permis de résister jusqu'ici à cette crise sans précédent. Avec ce soutien, nous sommes à présent impatients de reprendre les opérations dès qu'il sera possible de voyager de manière sécuritaire et que les restrictions au voyage pourront être levées. Nous pourrons alors déployer notre plan pour faire à nouveau de Transat une entreprise solide et rentable, qui continuera pour longtemps à symboliser le voyage loisir pour ses nombreux clients, au Québec et ailleurs », a déclaré Jean-Marc Eustache, président et Chef de la direction.

« Les sommes obtenues nous permettront également de rembourser nos clients dont le voyage a dû être annulé du fait de la pandémie dans des conditions soutenables pour l'entreprise, ce dont nous nous réjouissons. »

Les nouvelles facilités de crédit entièrement remboursables mises à disposition par la Corporation de financement d'urgence d'entreprises du Canada au titre du Crédit d'urgence pour les grands employeurs et dont Transat ne ferait usage que selon ses besoins, se décomposent comme suit :

Un montant de 390 millions de dollars représentant les liquidités nécessaires pour soutenir Transat jusqu'à ce que son activité ait retrouvé à un niveau lui permettant de générer à nouveau de la trésorerie, et qui est réparti comme suit :

-Un montant de 78 millions de dollars sous forme de facilité de crédit non renouvelable et garantie portant intérêt au taux CDOR (Canadian Dollar Offered Rate) majoré de 4,5% et dont l'échéance est de 2 ans; la facilité est garantie au moyen d'une charge de premier rang grevant les actifs de Transat A.T. Inc.

-Un montant de 312 millions de dollars sous forme de facilité de crédit non renouvelable et non garantie dont l'échéance est de 5 ans et est prêté à un taux de 5 % la première année, augmentant à 8 % la deuxième année, puis de 2 % par an par la suite, avec possibilité de capitalisation des intérêts les deux premières années.

-Dans le contexte du montage financier, Transat a émis un total de 13 000 000 de bons de souscription visant l'achat d'un nombre équivalent d'actions de Transat (sous réserve de certaines limites décrites ci-dessous), avec des clauses de rajustements habituels, à un prix d'exercice de 4,50 $ par action (représentant le cours moyen pondéré en fonction du volume pour les cinq jours de bourse précédant l'émission des bons) au cours d'une période de 10 ans, ce qui représente 18,75% de l'engagement total disponible au titre de la facilité de crédit non renouvelable et non garantie ci-dessus. Les bons de souscription sont acquis en proportion des tirages qui seront effectués, dont 50 % seraient annulés si le prêt était remboursé dans son intégralité au cours de la première année

Un montant de 310 millions de dollars consistant en une facilité de crédit non garantie permettant d'offrir un remboursement aux voyageurs dont le départ était prévu à compter du 1er février 2020 et pour lesquels un crédit voyage a été émis en raison de la COVID-19. Ce montant est remboursable à une échéance de 7 ans et est prêté au taux des obligations du Canada 7 ans soit 1,2 % actuellement.

Le nombre d'actions pouvant être émis suite à l'exercice des bons de souscription ne pourra excéder 25% des actions présentement émises et en circulation ni faire en sorte que le porteur détienne, suite à l'exercice des bons, 20% ou plus des actions en circulation. Dans le cadre d'un exercice qui serait en excédant de ces seuils, l'excédent sera payable en espèces sur la base du différentiel entre le cours au marché des actions de Transat et le prix d'exercice. Enfin, en cas de remboursement intégral de la facilité de crédit d'ici son échéance, Transat aura le droit de racheter la totalité des bons de souscription pour une contrepartie correspondant à leur juste valeur marchande. Les bons ne seront pas cessibles avant l'expiration de la période donnant lieu à l'exercice de ce droit de rachat. Par ailleurs, le détenteur des bons de souscriptions bénéficie également de droits d'inscription visant à faciliter la vente des actions sous-jacentes et des bons eux-mêmes (une fois la restriction au transfert tombée).

Dans le cadre de la mise en place de ces facilités de crédit, Transat a pris certains engagements, relatifs notamment :

- Au remboursement des voyageurs dont le départ était prévu à compter du 1er février 2020, pour lequel un crédit voyage a été émis en raison de la COVID-19. Les remboursements commenceront immédiatement, selon des modalités qui seront communiquées séparément. Conformément à l'accord conclu, pour être éligibles, les clients devront faire connaître leur souhait d'être remboursés;

- A des restrictions s'appliquant aux dividendes, aux rachats d'actions et à la rémunération des hauts dirigeants;

- A un maintien du niveau d'emploi actif à hauteur de celui constaté au 28 avril 2021.

En complément du nouveau financement, les sommes déjà tirées sur les facilités existantes resteront en place et seront prolongées pour une durée de deux ans à compter de la mise en place des nouveaux financements. Les ratios applicables aux facilités existantes seront suspendus pour une durée de 18 mois. Le crédit non utilisé au titre de la facilité subordonnée à court terme sera quant à lui annulé.

Au total, le financement disponible s'élèvera donc à un maximum de 820 millions de dollars. Cela comprend le financement nouvellement émis au titre du CUGE, ainsi que le financement existant de 120 millions de dollars réparti en 50 millions au titre de la facilité de crédit rotatif garantie souscrite auprès de la Banque Nationale du Canada et la Banque de Nouvelle-Ecosse et 70 millions au titre de la facilité de crédit subordonnée souscrite auprès de la Banque Nationale du Canada et d'Exportations et Développement Canada.

S'il était fait usage de l'ensemble des facilité disponibles, cela se ferait à un taux moyen d'environ 6 %, à quoi s'ajoutent les bons de souscription.

Avertissement concernant les déclarations prévisionnelles

Le présent communiqué de presse contient certains énoncés prospectifs au sujet de Transat. Ces énoncés sont fondés sur certaines hypothèses jugées raisonnables par Transat, mais sont assujettis à certains risques et incertitudes, dont plusieurs sont indépendants de la volonté de Transat, ce qui peut faire varier considérablement les résultats. Transat décline toute intention ou obligation de mettre à jour publiquement ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement, à moins que les lois sur les valeurs mobilières ne le requièrent.

Le lecteur est prié de noter que la liste des facteurs précités ne comprend pas tous les facteurs susceptibles d'avoir une incidence sur les déclarations prospectives de la Société. Le lecteur est également prié d'examiner attentivement ces facteurs, ainsi que d'autres facteurs, et de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives.

En faisant ces déclarations, la Société a supposé, entre autres, que les restrictions imposées par les autorités gouvernementales en matière de déplacement et de frontières seront assouplies de façon à permettre une reprise de la nature et l'ampleur escomptée, que les normes et mesures au niveau de la santé et la sécurité du personnel et des voyageurs imposées par les autorités gouvernementales et aéroportuaires seront conformes à celles annoncées ou anticipées présentement, que les voyageurs continueront de voyager malgré les nouvelles mesures sanitaires et autres contraintes imposées en raison de la pandémie, que les facilités de crédit et autres modalités de crédit de ses partenaires commerciaux continueront d'être disponibles comme par le passé, et que la direction continuera de gérer les fluctuations de trésorerie pour financer ses besoins en fonds de roulement pour l'exercice complet. Si ces hypothèses se révèlent incorrectes, les résultats réels et les développements pourraient différer considérablement de ceux envisagés dans les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué de presse.

La Société considère que les hypothèses sur lesquelles s'appuient ces déclarations prospectives sont raisonnables.

Ces déclarations reflètent les attentes actuelles concernant des événements et le rendement d'exploitation futurs, et ne sont pertinentes qu'à la date de publication du présent communiqué de presse, et représentent les attentes de la Société à cette date. Pour plus de détails au sujet de ces facteurs et d'autres éléments, voir le rapport de gestion pour l'exercice terminé le 31 octobre 2020 et le rapport de gestion pour le trimestre terminé le 31 janvier 2021 déposés auprès des commissions de valeurs mobilières canadiennes et disponible sur SEDAR au www.sedar.com La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser toute déclaration prospective, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou autrement, à l'exception de ce qui est exigé par les lois sur les valeurs mobilières applicables.

Jeudi 29 Avril 2021 - 08:27



Nouveau commentaire :

Merci pour votre contribution ! Votre commentaire sera affiché dans le courant de la journée, après lecture par le webmestre.




Inscription à la newsletter