Recherche sur le site















L'AAVQ demande à Québec d'officialiser la pratique des crédits-voyages


Communiqué de l'AAVQ

L'AAVQ demande à Québec d'officialiser la pratique des crédits-voyages
L’Association des agents de voyages du Québec (AAVQ) a formellement demandé à Québec d’amender le Règlement sur les agents de voyages afin d’officialiser la pratique des fournisseurs ou voyagistes d’offrir un crédit voyage en cas d’évènement de force majeure.

Compte tenu de la pandémie de COVID-19, des fermetures des frontières de nombreux pays, de mises en quarantaine de voyageurs et de l’Avertissement de niveau 3 du Gouvernement du Canada, plusieurs fournisseurs et voyagistes offrent aux clients des crédits- voyages en guise de compensation. Ces évènements de force majeure empêchent les agents de voyages et les voyagistes d’exécuter leurs obligations envers les clients et l’AAVQ estime juste et à propos l’offre de crédits- voyage dans ces circonstances exceptionnelles.


24/03/2020



Les lauréats du Gala des trophées Uni-Vers 2019 sont ....

Les lauréats du Gala des trophées Uni-Vers 2019 sont ....
Hier (23 octobre) se tenait la 7ème édition du Gala des Trophées Uni-Vers au théâtre Paradoxe.

''Cette année encore, le Gala des Trophées Uni-Vers a permis de rassembler tous les acteurs de l’industrie. Nous nous réjouissons, encore une fois cette année, de voir combien l’industrie du voyage aime se retrouver et célébrer. Au nom de l’AAVQ, je remercie tous nos commanditaires, plus nombreux d’année en année : votre soutien a fait la différence. Merci également aux nombreux conseillers et agents de voyages qui étaient présents dans la salle. Je remercie enfin Aurore Bonvalot, Directrice générale de l’AAVQ, ainsi que notre agence organisatrice, Collectionneurs de Voyages, pour toute son implication et d’avoir fait de ce 7ème Gala des Trophées Uni-Vers un véritable succès ! Bon salon du SITV et à l’année prochaine pour une 8ème édition! '' -
Propos recueillis de Moscou Côté, Président de l’AAVQ.

Voici la liste des lauréats.

23/10/2019



Conseils régionaux de l'ACTA - Membres entrants et sortants pour 2019-2020

Conseils régionaux de l'ACTA - Membres entrants et sortants pour 2019-2020
L'ACTA a le plaisir d'annoncer le nom des personnes qui ont accepté de devenir membres actifs et engagés des conseils dans les régions respectives. En même temps, l'ACTA tient à remercier sincèrement les personnes qui quittent le conseil et vous remercie de votre engagement et de votre dévouement envers l'association et l'industrie.


21/02/2019


















Vous lisez J'ai mon voyage!

Tango: l'ACTA compte de nouveaux alliés dans sa bataille contre Air Canada

À la recherche d'un momentum



L'ACTA et l'association nord américaine Business Travel Coallition (BTC) invitaient hier matin les forces vives de l'industrie à se réunir dans un hôtel de l'aéroport de Toronto pour faire avancer le dossier Tango. L'évènement visait surtout a créer un momentum autour de la cause, en faisant la démonstration que tout le monde, incluant les consommateurs et même les clients américains, s'opposent à l'attitude d'Air Canada dans ce dossier.

Christiane Théberge, vice-présidente, Affaires publiques de l' ACTA, présidait à la rencontre, qui était diffusée en direct sur Internet et à laquelle ont participé Jean Collette, nouveau président de l’ACTA nationale, Kevin Mitchell, président de la Business Travel Coalition (BTC),venu des États-Unis, Brad Miron, de itravel 2000, Mme Sue Lott, du Public Interest Advocacy Centre (PIAC) ainsi que James McNair, vice-président de la division canadienne de Sabre, Larry Moffatt, directeur de Galileo et Lorraine Jackson, directrice régionale pour le Canada de Worldspan.

Bien qu'ayant été invitée, la principale intéressée, Air Canada, était absente, invoquant encore une fois l'impossibilité d'émettre des commentaires en vertu du contrat qui la lie à Sabre.


Air Canada mord la main qui la nourrit

Faute d'interlocuteur, rien de bien nouveau n'aura donc filtré des propos du panel qui a réitéré les chiffres, les discours et les propos entendus depuis le début de la crise le 2 mai dernier à l'effet que l'attitude d'Air Canada dans ce dossier est inacceptable et qu'elle doit renverser sa décision et rendre tous ses tarifs accessibles dans tous les SRI et les sites dédiés aux agents de voyages.

Dans l'ensemble les panéliste étaient d'avis que Air Canada se préoccupe trop de ses actionnaires et pas assez de ses clients, et qu'elle ne reconnaît pas le rôle vital joué par les agents de voyages dans le succès de ses entreprises.
"Air Canada mord la main qui la nourrit" lançait Jean Collette, président de l'ACTA.


Les consommateurs embarquent

La grande nouveauté c'est que, cette fois, comme l'espérait l'ACTA, les consommateurs faisaient entendre leur voix. Sue Lott, porte parole du Public Interest Advocacy Centre, un organisme qui veille à protéger les droits des consommateurs, dénonçait l'attitude d'Air Canada, qui, selon elle, ne pense qu'à faire de l'argent au dépens des consommateurs qui font affaire avec les agences de voyages. "77% des consommateurs font affaire avec une agence de voyage et n'ont pas accès aux tarifs les plus avantageux d'Air Canada. C'est une mesure discriminatoire" déclarait-elle en substance alors qu'elle enjoignait l'assistance à faire parler du dossier Tango dans les médias, craignant que les consommateurs ne soient pas vraiment au courant de la situation. .


Les SRI doivent collaborer

Autre nouveauté, les SRI et Sabre en particulier, étaient également invités à faire un effort: "Nous voulons que Air Canada et Sabre reviennent sur leurs positions et qu'ils le fassent simultanément" déclarait un membre du panel. Une demande à laquelle Sabre est tout à fait disposée à se conformer, selon James McNair porte parole du SRI, qui disait être en discussion avec Air Canada sur une base régulière. "Mais il faut être deux pour danser le tango", semblait - il déplorer. Interrogé sur certains aspects techniques et commerciaux de l'entente entre Air Canada et Sabre, James McNair se disait, comme le dit Air Canada, dans l'impossibilité de commenter, en raison de certaines clauses du contrat qui l'en empêche.


Bruce Bishins de CSTAR le voit autrement

Un mutisme qui faisait bien l'affaire du pétulant Bruce Bishins, qui comme président de CSTAR et de Gemini (un SRI alternatif) en connaît pas mal sur les pratiques des SRI. Il ne s'est d'ailleurs pas privé de mettre tout le blâme sur les relations entre Air Canada et Sabre.

"Le problème n'est pas entre Air Canada et les consommateurs ou les agents de voyages, mais plutôt entre Air Canada et les SRI" a-t-il déclaré. "Les coûts imposés par les SRI sont à la racine du problème. Les compagnies aériennes et leurs alliances respectives, se sont attaquées au problème il ya quelques temps déjà. Elles travaillent sur leurs propres systèmes mondiaux de distribution et devraient commencer à les introduire d'ici un an."

Bruce Bishins qui préside aux destinées du SRI Gemini, trouvait un autre argument à sa cause en rappelant que tous les tarifs tango sont accessibles sans problème dans les SRI alternatifs, incluant Gemini. Alors "pourquoi pas chez Sabre?"

Mais Bruce Bishins joint néanmoins sa voix au concert de protestations émanant du panel en demandant à Air Canada, au nom de CSTAR, de revenir sur sa décision.

Porté par quelques applaudissements du public, le président de CSTAR ne put s'empêcher de décocher une flèche empoisonnée à sa rivale l'ACTA, rappelant que cette dernière avait fait un lobby insistant auprès des autorités pour faire passer la déréglementation des SRI, une déréglementation qui , selon lui, est une des principales causes de la situation d'aujourd'hui dans le dossier tango.


Mises en garde à Air Canada

L'ACTA aura donc marqué des points en organisant cet évènement qui aura donné l'image d'une véritable coalition représentative de l'ensemble de l'industrie et des consommateurs, prête à croiser le fer avec Air Canada.

Des mises en garde à peine voilées ont d'ailleurs été adressées à Air Canada et plus particulièrement à son président Montie Brewer par divers membres du panel et de l'assistance. "Nous pourrions être créatifs dans nos réactions", prévenait Jean Collette. "Montie Brewer ne peut pas se permettre de conclure ce dossier dans la pagaie" commentait Kevin Mitchell, qui se proposait d'aller livrer en personne l'enregistrement de la réunion à un gros actionnaire d' ACE (propriétaire d'AC). Enfin, Christiane Théberge déclarait : " Nous allons donner une leçon à un danseur qui ne veut pas danser avec ses partenaires."


Les priorités

Au terme de cette réunion, la priorité pour l'ACTA est de continuer à rallier du support à la cause en parlant avec les médias, en faisant du lobbying politique et en rencontrant Air Canada pour présenter une déclaration de principes, qui a été soumise à l'approbation de l'assistance lors de la réunion. La déclaration comporte trois énoncés qui devront être reformulés dans une livrée plus positive à la demande de l'assistance.

En substance:

les méthodes de distribution d'Air Canada ne devraient pas :

1) Empêcher les consommateurs d'accéder à tous les prix s'il font affaire avec un agent de voyage

2) Supprimer la possibilité de réserver ou de traiter des dossiers

3) Être imposées unilatéralement par les transporteurs sans considération pour les partenaires d’affaires

Le ralliement des consommateurs à la cause constitue un enjeux majeur pour l'ACTA, il est donc impératif de parler du dossier à vos clients.


Mardi 13 Juin 2006 - 12:48






Inscription à la newsletter






Les 5 étapes de l’ACTA pour célébrer la journée des conseillers en voyages tout au long du mois de mai

Les 5 étapes de l’ACTA pour célébrer la journée des conseillers en voyages tout au long du mois de mai
L’ACTA célèbre la Journée des conseillers en voyages à compter du 6 mai et ce tout au long du mois, pour « remercier » les conseillers en voyages pour toutes les heures de travail et la détermination qu’ils mettent à prendre soin du public voyageur


07/05/2020

Gala des Trophées Uni-Vers : une longue soiré pleine d'émotions !

Gala des Trophées Uni-Vers : une longue soiré pleine d'émotions !
La 7ème édition du Gala des Trophées Uni-Vers se tenait hier soir au Théâtre Paradoxe, cette grande église désacralisée de Ville Émard convertie en salle de spectacle. Un décor très original pour une longue soirée riche en émotions qui a réuni environ 400 personnes dont la moité constituée par des agents et conseillers, chiffre dont s'est réjouie la directrice générale de l'AAVQ, Aurore Bonvalot, lors de son allocution d'ouverture. Voir la liste et les photos des lauréats

24/10/2019



Plus accessible que jamais la Martinique reçoit l'industrie au Ritz-Carlton

Plus accessible que jamais la Martinique reçoit l'industrie au Ritz-Carlton
Le Comité Martiniquais du Tourisme (CMT) en collaboration avec Atout France, recevait l'industrie, hier soir au salon ovale de l'hôtel Ritz Carlton de Montréal pour l'événement '' Destination Martinique.Magnifique. Une centaine d'invités avaient répondu à l'appel, venus à la rencontre de la délégation martiniquaise présente à Montréal à l'occasion du SITV qui se tient en fin de semaine à la Place Bonaventure.

La Martinique nous a habitué à des présentations originales et très animées et ce fut encore le cas hier soir avec, à l'accueil, une dégustation du rhum Trois-Rivières, et, durant l'événement, de la belle musique live, de généreuses bouchées bien arrosées et aussi un quizz sympathique animé par Alain Cyr, producteur chez Trapèze Productions, et grand fan de la Martinique. Des agents enthousiastes se sont succédés sur la scène pour prendre part aux questions-réponses concoctées par chacun des membres de la délégation. Les hôteliers, loueurs de voiture, réceptifs et attractions ont ainsi eu l'opportunité de faire connaître leurs offres et nouveautés dans la bonne humeur. Les invités pouvaient ensuite approfondir leurs connaissances en visitant le salon des exposants. Des tirages clôturaient la soirée.


22/10/2019





La Tunisie veut développer ses partenariats avec les professionnels

Entrevue avec le nouveau directeur de l' ONTT, Neji Ben Othmane ----

La Tunisie veut développer ses partenariats avec les professionnels
La Tunisie va bien et son tourisme est en croissance ce qui n'est pas pour déplaire à Neji Ben Othmane, nouveau directeur de l'Office National du Tourisme Tunisien (ONTT) au Canada. Installé depuis quelques semaines, il semble ravi de retrouver Montréal, une ville qu'il connait bien puisque c'est lui qui, au départ, avait procédé à l'ouverture du bureau de l'ONTT à Montréal dans les années 90.

26/03/2019