Vous lisez J'ai mon voyage!

Les destinations des petites îles ont un besoin critique de soutien urgent alors que le tourisme plonge, avertit l'OMT

Communiqué de l'OMT



Les destinations des petites îles ont un besoin critique de soutien urgent alors que le tourisme plonge, avertit l'OMT
Sans un soutien solide, la chute soudaine et inattendue du tourisme pourrait dévaster les économies des petits États insulaires en développement (PEID), a averti l'Organisation mondiale du tourisme (OMT). Étant donné que le tourisme est un pilier socio-économique solide de nombreux PEID, l'impact que COVID-19 a sur le secteur met en danger des millions d'emplois et d'entreprises, les femmes et les travailleurs informels étant les plus vulnérables.

Dans la deuxième de sa série de notes d'information sur le tourisme et le COVID-19, l'OMT a souligné l'impact grave que la pandémie pourrait avoir sur les moyens de subsistance de ces destinations. Selon les dernières données de l'institution spécialisée des Nations Unies, le tourisme représente plus de 30% des exportations totales dans la majorité des 38 PEID. Dans certains pays, cette proportion atteint 90%, ce qui les rend particulièrement vulnérables à la baisse du nombre de touristes.

Un tel choc majeur se traduit par une perte massive d'emplois et une forte baisse des devises et des recettes fiscales, ce qui limite la capacité de dépenses publiques et la capacité de déployer les mesures nécessaires pour soutenir les moyens de subsistance pendant la crise, prévient encore l'OMT.

Les arrivées de touristes internationaux ont échoué de façon spectaculaire et les destinations qui dépendent du secteur pour l'emploi et le bien-être économique, comme les petites îles, seront les plus durement touchées

Les touristes internationaux ont chuté de 47% au cours des quatre premiers mois

En 2019, les PEID ont accueilli quelque 44 millions d'arrivées de touristes internationaux et le secteur a généré 55 milliards de dollars de recettes d'exportation. Les arrivées de touristes internationaux ont diminué de 47% au cours des quatre premiers mois de cette année.

Le secrétaire général de l'OMT, Zurab Pololikashvili, a déclaré: «La pandémie de COVID-19 a provoqué une perturbation sans précédent. Les arrivées de touristes internationaux ont échoué de façon spectaculaire et les destinations qui dépendent du secteur pour l'emploi et le bien-être économique, comme les petites îles, seront les plus durement touchées. À ce titre, les mesures visant à atténuer l'impact du COVID-19 sur ces États et à stimuler la reprise du tourisme sont désormais plus cruciales que jamais. »

Les travailleurs informels et les femmes les plus exposés

Les Nations Unies estiment que les économies des PEID pourraient reculer de 4,7% en 2020 contre 3% pour l'économie mondiale.

La note d'information de l'OMT souligne également le risque posé à ceux qui travaillent dans l'économie informelle par la chute soudaine des arrivées de touristes dans les PEID. En tant que secteur, le tourisme est un employeur mondial de premier plan et, selon l'Organisation internationale du travail (OIT), plus de la moitié de tous les travailleurs du secteur de l'hébergement et des services de restauration dans la plupart des données de déclaration des PEID sont des femmes. Dans beaucoup, cette proportion est encore plus élevée, y compris en Haïti et à Trinité-et-Tobago (70% +).

Dans le même temps, les travailleurs de l'économie informelle risquent de tomber dans la pauvreté car l'impact du COVID-19 se fait sentir dans les PEID et dans d'autres pays à revenu faible ou intermédiaire dans le monde, prévient également l'OMT.

Lundi 29 Juin 2020 - 08:31



Nouveau commentaire :

Merci pour votre contribution ! Votre commentaire sera affiché dans le courant de la journée, après lecture par le webmestre.




Inscription à la newsletter