Vous lisez J'ai mon voyage!

Le tourisme en bonne voie pour retrouver en 2023 ses niveaux d'avant pandémie dans certaines régions



Communiqué de l'OMT

Le tourisme en bonne voie pour retrouver en 2023 ses niveaux d'avant pandémie dans certaines régions
Après une reprise plus forte que prévu en 2022, cette année pourrait être celle du retour des arrivées internationales à leurs niveaux d’avant la pandémie en Europe et au Moyen-Orient. On s’attend néanmoins à ce que les touristes soient plus attentifs au rapport qualité-prix et voyagent plus près de chez eux en réaction à un contexte économique difficile.

D'après les scénarios prospectifs établis par l'OMT pour 2023, les arrivées de touristes internationaux pourraient atteindre de 80 % à 95 % de leurs niveaux d'avant la pandémie cette année, en fonction de l'ampleur du ralentissement économique, de la reprise en cours des voyages en Asie-Pacifique et de l'évolution de l'offensive de la Fédération de Russie en Ukraine, entre autres facteurs.

L'OMT table sur une solide performance du secteur en dépit des divers défis comme la situation économique et les incertitudes géopolitiques persistantes.

Un rebond dans toutes les régions

De nouvelles données de l'OMT font apparaître que les touristes internationaux ont été plus de 900 millions en 2022 : c'est deux fois plus que les chiffres enregistrés en 2021, tout en restant à 63 % des niveaux d'avant la pandémie. Toutes les régions du monde ont connu une augmentation considérable du nombre de touristes internationaux. Le Moyen-Orient a bénéficié de la plus forte hausse en termes relatifs, les arrivées grimpant à 83 % des chiffres d'avant la pandémie. L'Europe a atteint près de 80 % des niveaux d'avant la pandémie avec 585 millions d'arrivées en 2022. L'Afrique et les Amériques ont retrouvé toutes les deux environ 65 % de leurs chiffres de fréquentation d'avant la pandémie, tandis que l'Asie-Pacifique est revenue à 23 % seulement, à cause des plus fortes restrictions liées à la pandémie qui n'ont commencé à être levées que ces derniers mois. Le premier numéro du Baromètre OMT du tourisme mondial de 2023 offre aussi une analyse de la performance par région et un tableau des meilleurs résultats 2022, relevant notamment que certaines destinations ont déjà retrouvé leurs niveaux de 2019.

Le Secrétaire général de l'OMT, Zurab Pololikashvili, a déclaré : « Une nouvelle année commence avec davantage de raisons d'être optimiste pour le tourisme mondial. L'OMT table sur une solide performance du secteur en dépit des divers défis comme la situation économique et les incertitudes géopolitiques persistantes. Les facteurs économiques pourront influer sur la façon de voyager en 2023 ; l'OMT s'attend à ce que la demande de voyages internes et régionaux reste forte et alimente la reprise du secteur plus largement. »

Retour attendu des touristes chinois
L'OMT prévoit une poursuite de la reprise tout au long de l'année 2023 alors même que le secteur est confronté à des défis économiques, sanitaires et géopolitiques. La levée récente des restrictions sur les voyages liées à la COVID-19 en Chine, plus grand marché émetteur au monde en 2019, est importante pour le relèvement du secteur du tourisme en Asie-Pacifique et à l'échelle mondiale. À court terme, la reprise des voyages en provenance de Chine devrait profiter tout particulièrement aux destinations asiatiques. Cela dépendra néanmoins de la disponibilité et du coût des vols, des régimes de visa et des restrictions liées à la COVID-19 dans les destinations. À la mi-janvier, un total de 32 pays avaient imposé des restrictions visant spécifiquement les voyages en provenance de Chine, principalement en Asie et en Europe.

Parallèlement, on observe une demande vigoureuse au départ des États-Unis d'Amérique , qui s'appuie sur un dollar fort (USD) et continuera de profiter aux destinations de la région et au-delà. L'Europe continuera de recevoir des flux considérables de voyageurs en provenance des États-Unis d'Amérique, en partie en raison de la dépréciation de l'euro face au dollar (USD).

La plupart des destinations ont enregistré une hausse considérable des recettes du tourisme international, parfois supérieure à la croissance des arrivées. Cela s'explique notamment par l'augmentation du niveau moyen de dépenses par voyage en raison de l'allongement de la durée des séjours, par la volonté des voyageurs de dépenser davantage dans la destination et par l'augmentation des coûts de voyage à cause de l'inflation. Toutefois, la situation économique est susceptible de conduire les touristes à faire preuve de davantage de retenue en 2023 en réduisant leurs dépenses et en faisant des voyages plus courts et plus près de chez eux.

En outre, l'incertitude persistante provoquée par l'agression de la Fédération de Russie contre l'Ukraine et la montée d'autres tensions géopolitiques, de même que les défis sanitaires posés par la COVID-19 représentent aussi des risques baissiers qui pourraient peser sur la reprise du tourisme ces prochains mois.

L'indice de confiance établi par l'OMT le plus récent montre un optimisme prudent pour la période allant de janvier à avril, plus élevé qu'à la même période en 2022. Cet optimisme est à mettre en rapport avec l'ouverture observable en Asie et les forts niveaux de dépenses en 2022 en provenance des marchés traditionnels et émergents de tourisme émetteur, la France, l'Allemagne et l'Italie, de même que le Qatar, l'Inde et l'Arabie saoudite, affichant tous de solides résultats.

Mercredi 18 Janvier 2023 - 10:20



Nouveau commentaire :

Merci pour votre contribution ! Votre commentaire sera affiché dans le courant de la journée, après lecture par le webmestre.




Inscription à la newsletter