Vous lisez J'ai mon voyage!

Le tourisme africain uni pour soutenir une transformation du secteur porteuse de croissance et d'opportunités



Communiqué de l'OMT

Le tourisme africain uni pour soutenir une transformation du secteur porteuse de croissance et d'opportunités
Les dirigeants du tourisme de toute l’Afrique se sont retrouvés pour repenser le secteur et son rôle central comme moteur de la croissance et comme secteur porteur d’opportunités sur l’ensemble du continent.

La soixante-cinquième réunion de la Commission régionale de l’OMT pour l’Afrique a rassemblé quelque 25 Ministres du tourisme et représentants de haut rang de 35 pays ainsi que des dirigeants du secteur privé. Elle s’est tenue en République-Unie de Tanzanie, quelques jours après la célébration par l’OMT de la Journée mondiale du tourisme dont elle a repris le thème « Repenser le tourisme » en mettant l’accent sur l’innovation, les stratégies de marque, l’emploi et l’éducation, et les partenariats.

Le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili, a accueilli les Membres et leur a présenté les informations les plus récentes sur les activités et les réalisations de l’Organisation au cours des 12 mois écoulés depuis la dernière réunion de la Commission, déclarant que « Le tourisme en Afrique a prouvé au cours de son histoire sa capacité à rebondir. De nouveau, il montre sa résilience. De nombreuses destinations enregistrent des niveaux d’arrivées solides.

Toutefois, par-delà les chiffres, il nous faut repenser le tourisme, pour qu’il puisse exprimer son potentiel exceptionnel de transformer la vie des populations, d’alimenter une croissance durable et d’être une activité porteuse d’opportunités partout en Afrique.

Le redressement du tourisme est enclenché en Afrique
La Commission régionale pour l’Afrique s’est réunie alors que le tourisme a amorcé sa reprise sur l’ensemble du continent. D’après les données les plus récentes de l’OMT, au cours des sept premiers mois de l’année, les arrivées internationales sur tout le continent africain ont progressé de 171 % par rapport à leur niveau de 2021, stimulées principalement par la demande régionale. Afin d’aider les Membres à mettre à profit le rebond du secteur et dans le but d’améliorer la durabilité et la résilience, l’OMT donne la priorité à l’emploi et à la formation, ainsi qu’à la promotion d’investissements plus nombreux et plus ciblés dans le tourisme. Cette semaine, la veille de la réunion, l’OMT a fait paraître des Lignes directrices pour l’investissement en République-Unie de Tanzanie, pour accroître les apports d’investissements étrangers dans le pays.

La Présidente de la République-Unie de Tanzanie, Son Excellence Mme Samia Suluhu Hassanof, a souhaité chaleureusement la bienvenue à tous les participants et aux représentants de l’OMT, les invitant à placer leur action dans une logique de durabilité. Elle a mis en avant le travail accompli par la République-Unie de Tanzanie pour protéger les habitats naturels et la faune sauvage qui en font une destination prisée tout en s’employant à ce que le secteur soit plus inclusif. La Ministre tanzanienne des ressources naturelles et du tourisme, Mme Pindi Hazara Chana, a également fait observer que le pays cherche à diversifier son secteur du tourisme pour faire augmenter les arrivées et les recettes ces cinq prochaines années.

Redressement à court terme et transformation à long terme
Les discussions à la réunion de la Commission ont porté à la fois sur le redressement immédiat et à plus longue échéance du tourisme sur tout le continent, y compris la redéfinition de la feuille de route du Programme d’action de l’OMT pour l’Afrique 2030. Les principaux sujets soulignés par les participants de haut rang ont été notamment l’accélération du tourisme pour une croissance inclusive, l’action pour améliorer la durabilité du secteur, et le rôle des partenariats public-privé pour atteindre ces deux objectifs. Par ailleurs, ils ont aussi débattu de l’importance accrue de la connectivité aérienne, y compris les liaisons aériennes intracontinentales africaines des compagnies à bas coûts, et du besoin pressant d’aider les petites et moyennes entreprises (PME) à se doter des connaissances et des outils numériques dont elles ont besoin pour être compétitives.

Pour finir, les Membres ont voté pour tenir la soixante-sixième réunion de la Commission de l’OMT pour l’Afrique à Maurice.

Vendredi 7 Octobre 2022 - 09:43



Nouveau commentaire :

Merci pour votre contribution ! Votre commentaire sera affiché dans le courant de la journée, après lecture par le webmestre.




Inscription à la newsletter