Vous lisez J'ai mon voyage!

Le gouvernement du Canada et l’industrie du transport aérien prennent plus de mesures pour réduire la congestion dans les aéroports les plus achalandés du Canada



Communiqué de Transport Canada

Le gouvernement du Canada et l’industrie du transport aérien prennent plus de mesures pour réduire la congestion dans les aéroports les plus achalandés du Canada
Le ministre des Transports, l’honorable Omar Alghabra, le ministre de la Santé, l’honorable Jean-Yves Duclos, le ministre de la Sécurité publique, l’honorable Marco Mendicino, et le ministre du Tourisme et ministre associé des Finances, l’honorable Randy Boissonnault, ont publié aujourd’hui (6 juillet) cette mise à jour pour faire le point sur les progrès que le gouvernement du Canada et les partenaires du secteur réalisent pour réduire les temps d’attente et la congestion dans les aéroports canadiens.

Travailler ensemble

Le lundi 4 juillet, le ministre Alghabra a rencontré le PDG d’Air Canada pour discuter des mesures actuelles et prévues prises par le transporteur aérien pour mobiliser un plus grand nombre d’employés au plus vite et renforcer les fonctions centrales afin de mieux répondre aux défis liés à l’augmentation rapide de la demande. Cette réunion faisait suite à des rencontres semblables que le ministre Alghabra a eues avec les PDG de l’Autorité aéroportuaire du Grand Toronto et de WestJet.

De plus, Transports Canada rencontre régulièrement l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA), les aéroports et les transporteurs aériens, ainsi que l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) et NAV CANADA, afin de trouver des solutions aux goulots d’étranglement qui nuisent aux déplacements.

Phénomène mondial et mesures prises

Au Canada, le nombre de départs aériens en juin 2022 est 58 fois plus élevé que celui du printemps 2020. À titre comparatif, les volumes de voyages à l’échelle mondiale ont augmenté de plus de huit fois depuis le creux de la pandémie, et les aéroports du monde entier en ressentent les effets. Qu’il s’agisse d’un trop grand nombre de vols ou d’un manque de personnel, il n’y a pas de raison unique qui explique ces retards. Mais le gouvernement du Canada et des partenaires de l’industrie du transport aérien continuent de déployer des efforts considérables pour ajouter des ressources et simplifier les processus dans le but d’atténuer la congestion dans les aéroports et d’aider à assurer un déplacement continu des voyageurs, notamment celles qui suivent :

-Depuis avril, près de 1 200 agents de contrôle de l’ACSTA ont été embauchés dans l’ensemble du Canada. Grâce à ces nouvelles embauches, le nombre d’agents de contrôle à l’aéroport international Toronto Pearson et à l’aéroport international de Vancouver dépasse maintenant tous les besoins ciblés pour cet été en fonction de la circulation prévue.

-Le 25 juin 2022, le premier ministre Trudeau a annoncé la création d’un nouveau groupe d’intervention pour améliorer le traitement des demandes de passeports et d’immigration, et pour surveiller la situation dans les aéroports canadiens.

-L’ASFC augmente la disponibilité des agents, et les agents étudiants des services frontaliers supplémentaires sont maintenant en poste.

-L’Administration aéroportuaire du Grand Toronto collabore avec l’ASFC pour mettre plus de bornes et de portes électroniques à la disposition des voyageurs dans les salles des douanes de l’aéroport international Toronto Pearson.

-Le dépistage aléatoire obligatoire de la COVID-19 demeurera temporairement suspendu pour les voyageurs qui sont considérés comme entièrement vaccinés à tous les aéroports, et ce, jusqu’à la mi-juillet. À ce moment-là, le dépistage aléatoire reprendra, et les tests seront effectués hors des aéroports.

-L’ASFC et l’ASPC ont simplifié le processus d’identification des voyageurs qui doivent subir un test de dépistage à l’aéroport international Toronto Pearson.

-L’Office des transports du Canada a élaboré une nouvelle ressource contenant des renseignements pour aider les passagers qui éprouvent des problèmes d’annulation de vol, de retard ou de perte de bagages pendant leur voyage.

-Le 27 juin, Transports Canada a mis à jour son Arrêté d’urgence visant certaines exigences relatives à l’aviation civile en raison de la COVID-19 pour permettre au Ministère d’imposer des obligations supplémentaires aux transporteurs aériens qui ont des cas répétés du même vol avec des niveaux élevés de non-conformité aux exigences liées à ArriveCAN. Ces obligations supplémentaires, y compris l’obligation de signaler les cas de non-conformité potentiels peu après le décollage, appuieront les efforts continus d’application de la loi de l’Agence de la santé publique du Canada à l’égard des voyageurs non conformes, en particulier ceux qui refusent de se conformer.

-Le gouvernement du Canada continue d’apporter des améliorations à ArriveCAN pour le rendre plus rapide et facile à utiliser pour les voyageurs.

- Les voyageurs qui arrivent à l’aéroport international Toronto Pearson et à l’aéroport international de Vancouver peuvent gagner du temps en utilisant la fonction optionnelle de Déclaration de l’ASFC faite à l’avance pour soumettre leur déclaration de douane et d’immigration avant l’arrivée. Le 28 juin, cette fonction a été rendue disponible dans l’application mobile d’ArriveCAN en plus de la version Web. Elle sera étendue à d’autres aéroports à l’avenir, dont l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal cet été.

- Les données provisoires relatives à l’utilisation montrent un gain de rapidité de 30 % quant au temps passé à une borne lorsque les voyageurs utilisent ArriveCAN pour faire une déclaration à l’avance plutôt que sur papier, ce qui réduit d’environ 40 secondes une transaction de deux minutes. En raison des milliers de voyageurs qui passent par l’aéroport international Toronto Pearson et qui utilisent la fonction optionnelle de Déclaration de l’ASFC faite à l’avance dans ArriveCAN, cela peut permettre de gagner des heures de traitement chaque jour.

-Les grands voyageurs sont également invités à utiliser la fonction « voyageur enregistré » d’ArriveCAN. Elle permet de sauvegarder les documents de voyage et les preuves de vaccination dans ArriveCAN afin de les réutiliser lors d’autres voyages. Les renseignements sont préremplis dans ArriveCAN pour être disponibles la prochaine fois qu’ils devront être soumis par le voyageur, ce qui est plus rapide et pratique.

-À compter du 28 juin, les voyageurs reçoivent un document numérique qui explique leurs exigences d’entrée et après la frontière, selon leur soumission ArriveCAN. Ainsi, ils pourront accéder facilement et rapidement aux renseignements les plus récents sur les mesures relatives à la santé et aux voyages.

Nous faisons des progrès, mais il reste des défis à relever. Un nombre important de voyageurs continuent de faire face à des retards de voyage, à des annulations de vols et à des problèmes liés au processus d’enregistrement et aux services de bagages. Nous continuerons d’agir avec nos partenaires de l’industrie du transport aérien pour réduire les retards dans le réseau de transport et pour rendre compte de nos avancées aux Canadiens.

Jeudi 7 Juillet 2022 - 09:19



Nouveau commentaire :

Merci pour votre contribution ! Votre commentaire sera affiché dans le courant de la journée, après lecture par le webmestre.




Inscription à la newsletter