Vous lisez J'ai mon voyage!

Le WTTC explore comment le tourisme peut protéger la nature



Un nouveau rapport du World Travel & Tourism Council examine comment les voyages et le tourisme peuvent aider à arrêter et à inverser la destruction de la nature. Le rapport vise à aider les entreprises à comprendre et à gérer leur impact sur la biodiversité, rapporte TravelMole.
« Nature Positive Travel & Tourism », a été créé conjointement avec ANIMONDIAL, un conseiller clé des entreprises pour la protection des animaux et de la nature, et a été approuvé par le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique (SCBD).

Le tourisme de nature représentant 20% du tourisme mondial, le rapport montre à quel point la nature est cruciale pour les destinations.

La faune contribue chaque année à hauteur de 343 milliards de dollars à l’économie mondiale et soutient près de 22 millions d’emplois.

Julia Simpson, présidente et chef de la direction du WTTC, a déclaré : « L’activité humaine a entraîné une perte dévastatrice d’habitat naturel et de biodiversité, avec une espèce sur quatre menacée d’extinction. »

« Le tourisme est particulièrement bien placé pour faire une réelle différence. 80% sont très dépendants de la nature, il est donc crucial que nous jouions un rôle proactif.

« Notre rapport précède la COP15, lorsque les gouvernements créeront des objectifs pour protéger les habitats, les espèces et l’environnement naturel. »

Daniel Turner, cofondateur et directeur d’ANIMONDIAL, a déclaré: « La plupart des entreprises de voyage et de tourisme avec lesquelles nous parlons comprennent déjà la nécessité d’inclure la protection de la biodiversité et de la nature dans leur planification et leurs rapports. Mais cela peut être un domaine compliqué, et pour beaucoup, le premier défi est simplement de savoir par où commencer. »

Le rapport propose une feuille de route basée sur un cadre en quatre phases avec des étapes pratiques pour guider le secteur dans l’adoption d’une approche Nature Positive

Il s’agit notamment d’évaluer l’impact opérationnel, d’établir une stratégie, d’identifier les actions essentielles, de déployer et de revoir le programme et d’exploiter les possibilités de communication.

Le rapport propose également quatre actions que les entreprises peuvent réaliser à court terme: reconnecter les personnes et la nature, soutenir des chaînes de valeur durables, protéger les animaux et leur bien-être et investir dans la nature.

Jeudi 22 Septembre 2022 - 11:16



Nouveau commentaire :

Merci pour votre contribution ! Votre commentaire sera affiché dans le courant de la journée, après lecture par le webmestre.




Inscription à la newsletter