Recherche sur le site

















Corsair International présente sa saison 2018

Corsair International présente sa saison 2018
Une délégation de Corsair International recevait les agents de voyages, ce 22 septembre, afin de leur présenter la programmation 2018 du transporteur sur Montréal-Paris ainsi que les nouveaux produits déployés dans le cadre de sa montée en gamme. Une présentation était offerte le matin et l'autre en après-midi à l'hôtel Courtyard Marriott de Montréal.


22/02/2018



Le Grand Massif, nouveau Club Med alpin et premier bi-saisonnier (reportage)

Le Grand Massif, nouveau Club Med alpin et premier bi-saisonnier (reportage)
Reportage : Anne Pélouas ------ Le Club Med Grand Massif Samoëns Morillon a été inauguré en grande pompe le 15 décembre dernier dans les Alpes françaises, en présence de plus de 300 invités, dont de nombreux journalistes et agents de voyages du monde entier. Un groupe d’une dizaine de Canadiens étaient du nombre des privilégiés.


21/12/2017



La magie de Noël en Alsace

La magie de Noël en Alsace
Par Nathalie De Grandmont ---- Les fêtes approchent et de nombreux acteurs de l’industrie du tourisme s’en réjouissent. En France, c’est particulièrement vrai en Alsace, car cette région s’est fait une véritable réputation pour ses marchés et ses traditions de Noël, qui génèrent d’impressionnantes retombées touristiques. De la fin de novembre jusqu’au 31 décembre, tous les projecteurs se tournent donc vers cette petite région, située à l’est du pays, à quelques kilomètres de l’Allemagne et de la Suisse. …

13/12/2017




















Vous lisez J'ai mon voyage!

Le Grand Massif, nouveau Club Med alpin et premier bi-saisonnier (reportage)



On coupe le ruban pour l’iinauguration du Club Med Grand Massif Samoëns Morillon le 15 décembre 2017: au centre, de gauche à droite, le secrétaire d'État français Jean-Baptiste Lemoyne, le président du groupe Club Med, Henri Giscard d’Estaing, et le maire de Samoëns, Jean-Jacques Grandcollot.
On coupe le ruban pour l’iinauguration du Club Med Grand Massif Samoëns Morillon le 15 décembre 2017: au centre, de gauche à droite, le secrétaire d'État français Jean-Baptiste Lemoyne, le président du groupe Club Med, Henri Giscard d’Estaing, et le maire de Samoëns, Jean-Jacques Grandcollot.
Reportage : Anne Pélouas ------ Le Club Med Grand Massif Samoëns Morillon a été inauguré en grande pompe le 15 décembre dernier dans les Alpes françaises, en présence de plus de 300 invités, dont de nombreux journalistes et agents de voyages du monde entier. Un groupe d’une dizaine de Canadiens étaient du nombre des privilégiés.


Extérieur du Club Med Grand Massif Samoëns Morillon
Extérieur du Club Med Grand Massif Samoëns Morillon
Doté de 4 tridents, le resort de 423 chambres et suites est perché à 1.600 mètres d’altitude sur un vaste plateau en Haute-Savoie, avec vue à 360 degrés sur les montagnes environnantes. Le Grand Massif, moins connu que les Trois Vallées, est tout de même le quatrième plus grand domaine skiable de France (40.000 hectares). Il relie la station de Flaine à quatre « stations-villages » et propose 143 pistes pour tous niveaux de skieurs mais est particulièrement bien équipé en pistes de niveau intermédiaire. En huit minutes, les cabines du Grand Massif Express relient le village de Samoëns aux pistes et inversement… mais les clients du club Med restent sur les hauteurs en formule ski-in/ski out.


Extérieur du Club Med Grand Massif Samoëns Morillon
Extérieur du Club Med Grand Massif Samoëns Morillon
À seulement 1h15 de Genève, l’établissement a l’ambition d’attirer une clientèle surtout internationale, d’abord pour le ski mais aussi pour l’été car la nouvelle tendance des futurs Clubs Med alpins, amorcée avec celui-ci, sera d’en faire des destinations « bi-saisonnières ». Avec un taux d’occupation de près de 90% l’hiver dans ses établissements des Alpes, le groupe a le vent dans les voiles et prévoit en ouvrir dans les années à venir treize nouveaux qui vont suivre le mouvement de l’ouverture sur deux grandes saisons, question de rentabilité. Le prochain - Les Arcs Panorama - ouvrira dans un an. Le futur Club Med du Massif de Charlevoix fera même mieux, a promis le président du groupe, Henri Giscard d’Estaing : ce sera le premier « vrai » quatre saisons des Club Med ! Reste que lui-même a surtout été conquis par l’expérience ski : « quelle sensation incroyable, dit-il, que de skier sur les hauteurs du Saint-Laurent, en combinant le blanc de la neige, le bleu du ciel et ce fleuve ». De quoi ravir Daniel Gauthier, président du groupe Le Massif, qui avait lui aussi fait le voyage pour l’inauguration…


La piscine du Club Med Grand Massif Samoëns Morillon
La piscine du Club Med Grand Massif Samoëns Morillon
Le nouveau « village » alpin
Le Club Med Grand Massif Samoëns Morillon a été conçu sur 13 niveaux et épouse le relief du plateau sur lequel il est construit. À l’intérieur, le design est résolument contemporain et l’ambiance chaleureuse. Les matériaux naturels comme le bois et la pierre sont omniprésents et les couleurs diffèrent selon les espaces, avec les quatre saisons comme fils conducteurs. Les chambres sont ainsi placées sous le signe des couleurs d’automne tandis que le vaste lobby, complètement ouvert sur la montagne, adopte celles de l’hiver, tout en blanc, bleu et brun. Le Cosy Mountain, restaurant principal de l’établissement, dispose de quatre espaces différents avec un buffet gargantuesque qui, midi comme soir, ne peut laisser personne insatisfait tant il regorge de propositions culinaires. Le Skyline, restaurant-lounge du dernier étage, est particulièrement réussi, tout comme la piscine, avec ses tipis pour la détente, et le spa de 600 m2!

À la piscine du Club Med Grand Massif Samoëns Morillon-A.Pelouas
À la piscine du Club Med Grand Massif Samoëns Morillon-A.Pelouas
Pour le ski, tout est conçu pour aller au plus vite. Le bracelet avec puce remis à l’arrivée ouvre la chambre comme le casier de ski, dans une salle donnant directement sur le bas des pistes. Autre innovation spéciale familles qui sera répétée dans les futurs Club Med « montagne » : le Bread & Co, une salle à manger à la fine pointe de la technologie où les jeunes enfants invitent leurs parents à souper et peaufinent leurs commandes sur tablettes. C’est un exemple du côté « happy digital » prôné par les Club Med des temps modernes, souligne M. Giscard d’Estaing.


Le restaurant principal du Club Med Grand Massif Samoëns Morillon
Le restaurant principal du Club Med Grand Massif Samoëns Morillon
Le Club Med poursuit par ailleurs à Samoëns Morillon son expérience de « Little Chalets » entamée à Valmorel en proposant, en marge du village lui-même, la vente de duplex et triplex dans 45 chalets à construire d’ici 2020, explique Maria-Pia Patureau, vice-présidente de Club Med Properties.


Un petit air de grand cor des Alpes pour saluer l'ouverture du Club Med Grand Massif Samoëns Morillon
Un petit air de grand cor des Alpes pour saluer l'ouverture du Club Med Grand Massif Samoëns Morillon
Une inauguration haute en couleurs
Clôturée par une prestation de cor des Alpes, Haute-Savoie oblige, après le traditionnel coupé du ruban, la cérémonie a donné lieu à plusieurs discours livrés dans l’allégresse du moment. Il faut dire que les dirigeants du Club Med ont du avoir quelques sueurs froides dans les mois précédents car il fallait tenir les délais… Construire un tel hôtel en haute montagne en 17 mois à peine, est un exploit, rappelait le maire de Samoëns, Jean-Jacques Grandcollot, qui attendait depuis trente ans de voir aménager le plateau de Seix et qui voit évidemment d’un bon œil l’ouverture de 1.100 lits et de 400 emplois directs. Sans compter « la renaissance d’un domaine skiable à fort potentiel ».


Le président du Club Med Henri Giscard d'Estaing accueille le secrétaire d'État Jean-Baptiste Lemoyne au village de Samoëns Morillon
Le président du Club Med Henri Giscard d'Estaing accueille le secrétaire d'État Jean-Baptiste Lemoyne au village de Samoëns Morillon
Le pari est déjà gagné, précisait Henri Giscard D’Estaing, estimant à 10.000 le nombre de clients en provenance de 40 pays qui y ont réservé une chambre pour cet hiver. « Notre volonté est de renforcer l’attractivité des Alpes et de la destination Montagne en général, soulignait-il à la tribune. Ce projet y contribue et sert d’exemple de ce que nous voulons faire des vacances de demain à la montagne, y compris au printemps et en été ». À l’international, en plus du Québec, le Club Med ouvrira un 3ème resort en Chine et un premier en Corée du Sud dans un avenir plus ou moins rapproché.


Le bar principal du Club Med Grand Massif Samoëns Morillon
Le bar principal du Club Med Grand Massif Samoëns Morillon
Qualifiant le Club Med Grand Massif de « cathédrale du 21ème siècle » à cause des prouesses architecturales dont les constructeurs ont du faire preuve, le secrétaire d’État français Jean-Baptiste Lemoyne, qui a le tourisme dans ses attributions, a estimé pour sa part qu’il représentait « un condensé de ce que la France fait de mieux et un produit d’appel haut de gamme et innovant dans les Alpes ». Grâce à ce type de projet, il espère bien que « la France va reconquérir sa place dans la destination « montagne ». Pas question pour nous, a-t-il ajouté, de regarder les trains passer ».
M. Lemoyne a poursuivi en dressant un bilan du tourisme international en France qui, « après la terrible année 2016 », reprend selon lui du mieux, avec une hausse de 18%. « Notre défi est d’atteindre 100 millions de touristes internationaux en 2020. Cette année, nous sommes à 89 millions ». S’adressant au président du Club Med, il a conclu en qualifiant le groupe d’« icône que vous avez su rajeunir ». Comme en écho, le chanteur français Patrick Bruel, ancien GO, a clôturé en soirée un tour de chant intimiste au Skyline par ces mots : « emmenez le Club où il doit aller mais jamais loin de ses fondamentaux ».


Chambre avec vue au Club Med Grand Massif Samoëns Morillon
Chambre avec vue au Club Med Grand Massif Samoëns Morillon
C’est bien la ligne que semble s’être tracée le groupe, sous la houlette de M. Giscard d’Estaing : l’emmener loin en avant, aux quatre coins du monde, après un virage à 180 degrés du tourisme de masse vers le haut de gamme des destinations tout-inclus à la mer comme à la montagne. En gardant à l’esprit la formule gagnante du Club Med : l’accent familles affirmé, le tourisme actif aussi, et surtout le « tout inclus sans contrainte » mais de haute tenue.

Le ski à la mode Club Med
Le groupe compte 24 propriétés à la montagne sur 70 au total: 20 dans les Alpes françaises, italiennes et suisses, deux au Japon et deux en Chine, un marché très porteur pour le Club Med. La clientèle des villages alpins est encore à 50% constituée d’Européens francophones, français, belges et suisses mais tend de plus en plus à se diversifier. Les Brésiliens sont par exemple très friands de vacances à la neige. Le plan de développement du groupe vise l’ouverture de 3 à 5 « villages » par an dont au moins un en montagne.


Carolyne Doyon, vice-présidente principale Canada et Mexique, à droite, et Amélie Brouhard, directrice marketing et communications pourClub Med Canada-A.Pelouas
Carolyne Doyon, vice-présidente principale Canada et Mexique, à droite, et Amélie Brouhard, directrice marketing et communications pourClub Med Canada-A.Pelouas
L’expérience-client est à l’honneur et comme on veut voir revenir les familles, les couples ou groupes d’amis, « chaque Club Med est différent des autres, même s’ils ont des standards communs », précise M. Giscard d’Estaing.

Clients canadiens
Sur un million de clients par an, le Club Med attire plus de 40.000 Canadiens, souligne Carolyne Doyon, vice-présidente principale Canada et Mexique, ajoutant que le Canada est au septième rang des pays les plus représentés dans sa clientèle, le haut du pavé revenant à la France, aux États-Unis et à la Chine. 3.000 Canadiens (dont 65% de Québécois) font le choix de ses destinations ski dans les Alpes, en France, Italie ou Suisse.

Malgré une féroce concurrence internationale sur le marché du tout-inclus, même haut-de-gamme, elle se réjouit que le Club Med tire tout de même son épingle du jeu, avec une croissance positive continue de ses ventes sur le marché canadien (+ 12% en 2017), rançon d’un gros effort de marketing de l’équipe nord-américaine depuis 2011.


Chambre au Club Med Grand Massif Samoëns Morillon
Chambre au Club Med Grand Massif Samoëns Morillon
Même si le Club Med a son propre centre d’appel à Montréal pour la distribution en direct de ses produits, la majorité des clients canadiens achètent leurs séjours via des agences de voyages, spécialisées ou non. Mme Doyon note que « 80% des milléniaux passent par elles pour réserver leurs voyages », ce qui est plutôt rassurant pour l’industrie qui craignait tant il y a quelques années de faire les frais du développement des ventes directes par internet.

Si les familles canadiennes représentent 75% de la clientèle du Club Med, ce sont plutôt des couples qui réservent pour des séjours ski en Europe. À ceux qui pensent que le tout-inclus proposé par le Club Med dans les Alpes est cher, Mme Doyon répond : « Nous avons fait le calcul entre un séjour à la carte d’une semaine dans l’Ouest canadien, avec vol, et un séjour Club Med dans les Alpes avec vol et navette : on aboutit à une économie de 2.000 dollars en faveur du second! »


Les vieux oeufs pour manger en tête-à-tête au restaurant du Club Med Grand Massif Samoëns Morillon
Les vieux oeufs pour manger en tête-à-tête au restaurant du Club Med Grand Massif Samoëns Morillon
En plus de la progression des réservations pour des séjours multi-générationnels, Mme Doyon identifie trois piliers de croissance pour le bureau nord-américain du Club Med : « les groupes, un marché-clé pour nous, le développement du produit ski auprès des Canadiens et le marché ontarien où la marque Club Med est moins connue qu’au Québec ».


Jennifer Brousseau, de Sportvac, et Paul Dubrûle, de Gendron, sur les pistes du Grand Massif-A.Pelouas
Jennifer Brousseau, de Sportvac, et Paul Dubrûle, de Gendron, sur les pistes du Grand Massif-A.Pelouas
Le point-de-vue de deux voyagistes québécois
Jennifer Brousseau, directrice Ski chez Sportvac Voyages, et Paul Dubrûle, directeur des ventes Ski chez Voyages Gendron, étaient présents à l’inauguration du Club Med Grand Massif Samoëns Morillon. « Dans nos produits ski, le Club Med est un très bon vendeur, en individuel et en groupes », souligne Mme Brousseau, dont les clients pour le ski (couples, groupes d’amis et familles avec grands enfants) vont pour moitié chaque année dans les Alpes et les autres dans l’Ouest canadien. « Notre brochure, ajoute-elle, présente neuf Club Med dans les Alpes françaises et italiennes. La qualité des prestations est très bonne mais certains sont un peu chers pour nous. Les plus populaires auprès de nos clients sont ceux de Chamonix (mais il va fermer en 2018), Cervinia en Italie, Val d’Isère et Val Thorens. Comme ce dernier, le Club Med Grand Massif est très beau mais cher et surtout avec un domaine skiable méconnu ».


La salle de relaxation du spa au Club Med Grand Massif Samoëns Morillon
La salle de relaxation du spa au Club Med Grand Massif Samoëns Morillon
Paul Dubrûle a une longue expérience du produit ski avec une clientèle de skieurs avertis. « Chez Gendron, nous avons toujours vendu le ski en Europe mais peu en Club Med. Aujourd’hui, sur 8.000 skieurs par an, notre clientèle Club Med touche 450 à 500 personnes, moitié en groupe, moitié en individuel ». Nettement en croissance sur des destinations montagne en Europe, Gendron vend surtout Val Thorens, Val d’Isère, Tignes, Chamonix et Cervinia. M. Dubrûle note que le Club Med offre à son avis « un très bon rapport qualité-prix si l’on considère la valeur ajoutée que constitue le fait d’avoir chaque jour un guide-moniteur par groupe », dont le coût est inclus dans le forfait à la semaine.

Le Club Med Grand Massif ? « Il est très bien conçu, ajoute-il, avec toutes les facilités d’un ski in/ski out réussi et un domaine skiable suffisamment grand pour occuper une bonne semaine des skieurs de niveau intermédiaire ».



Extérieur du Club Med Grand Massif Samoëns Morillon
Extérieur du Club Med Grand Massif Samoëns Morillon

Jeudi 21 Décembre 2017 - 16:41



Inscription à la newsletter








La Floride, d’un autre œil…(Reportage)

La Floride, d’un autre œil…(Reportage)
Texte et photos : Yves Ouellet ------ Destination soleil de prédilection pour environ un million des Québécois, la Floride n’est pas qu’un ghetto de retraités dont les seules activités se résument à se faire bronzer la bedaine, à jouer au golf, à prendre l’apéro et à magasiner. La Floride a infiniment plus à offrir mais elle demeure encore un monde à découvrir.



23/02/2018



Groenland et Labrador sauvages : un produit nordique d’exception, signé Adventure Canada (reportage)

Groenland et Labrador sauvages : un produit nordique d’exception, signé Adventure Canada (reportage)
Anne Pélouas ---------------------- La brochure d’Adventure Canada promettait une véritable « croisière d’expédition », débutant au nord du cercle polaire arctique, côté ouest du Groenland et se poursuivant le long de la côte du Labrador avec retour en douceur par le nord de Terre-Neuve.




Melià Cuba célèbre avec l'industrie la réouverture des Cayos de Cuba

Melià Cuba célèbre avec l'industrie la réouverture des Cayos de Cuba
La chaîne Hôtels Melià International Cuba recevait l'industrie hier soir au restaurant Hoogan et Beaufort (excellent) afin de célébrer la réouverture des Cayos de Cuba. Un thème qui résonne fortement dans l'industrie ces temps-ci et que Melià Cuba prend bien sûr très à coeur. A preuve, les superbes vidéos que nous a présenté Gina Mallamo, directrice des ventes, et qui ont reçu des applaudissements nourris.





Suisse Tourisme présente Pascal Prinz, son nouveau directeur pour le Canada

Suisse Tourisme présente Pascal Prinz, son nouveau directeur pour le Canada
Par Nathalie De Grandmont ------- Hier midi, plusieurs journalistes, voyagistes et partenaires de la Suisse étaient réunis au Consulat de la Suisse à Montréal, pour accueillir le nouveau directeur de Suisse Tourisme pour le marché canadien: Pascal Prinz. Polyglotte, originaire de la région des Grisons et "très doué", comme le qualifient ses compatriotes, monsieur Prinz arrive ici avec une bonne connaissance et d'excellents souvenirs du Canada, en plus de 4 ans et demi au sein du bureau de New-York, où il s'occupait notamment de la formation des agents de voyage.

09/11/2017

Prague; la nouvelle favorite des touristes (Reportage)

Prague; la nouvelle favorite des touristes (Reportage)
Texte et photos : Yves Ouellet ------- Paris et Londres ne seront pas ébranlées sur leur socle. Mais, force est de constater que le regard des voyageurs internationaux se tourne résolument vers une autre capitale, beaucoup plus modeste, mais qui possède amplement de charmes pour les combler : Prague !

21/11/2017